Mon histoire de cancer

beach-690067_1280Moi, c’est la chanceuse. C’est vrai, I mean it.
Je sais pas qu’est-ce que je fais ici. Je veux juste écrire. Pas parler. Pas écrire sur mon journal (en fait, j’en ai pas vraiment un). Je suis juste là parce qu’il y a un an, j’ai remarqué une bosse au cou. C’était tout de suite après mon accouchement de mon 2e. Un accouchement terrible, en passant. Pourquoi, nous, femmes, devons-nous accoucher? Anyway, c’est pas le but du post.
Je venais tout juste d’avoir 30 ans, et on commenca la panoplie de tests pour une éventuelle possibilité d’un cancer de la glande thyroïde. En novembre, on me dit que la probabilité de cancer est grande et qu’il faudrait opérer et commencer par enlever juste la moitié de ma thyroïde pour la tester, au cas où ça serait pas cancéreux, you know. Y a de l’espoir encore tsé. Mais vu que je suis ben occupée avec 2 kids pis que je vais à l’école aussi, j’étais pas ben pressé pour l’opération. Imaginez-vous si je me faisait opérer pour rien. J’ai donc pris mon temps. On me dit que je suis chanceuse., parce que le cancer de la thyroïde progresse lentement, pis qu’une fois enlevée, c’est fini, plus de cancer. Ni vu ni connu. So, ya rien qui presse, no big deal.

Finalement, je me suis décidée à la faire, en mars dernier. Y’était temps tsé. Je m’étais dit que j’avais assez niaisé. Et moi la smatte que je suis, j’ai accepté de faire ça durant ma session universitaire. Bon, disons que j’avais juste 2 cours. Le chirurgien, super fin en passant, m’avait dit que si j’étais un joueur de Hockey, il m’aurait conseillé 2 semaines de convalescence, mais vu que je suis juste une jeune petite maman étudiante travaillant à temps partiel, je me suis dit que quelques jours devraient me suffire. Je ne m’en faisais donc pas trop avec ça.
L’opération s’est très bien déroulée. C’était pas long, juste 2 heures, puisqu’on enlève juste un lobe. La première chose que j’ai faite en me réveillant, c’est vomir. C’est l’fun ça quand t’as une belle cicatrice toute fraîche au cou. Ma douleur était au top, mais au moins les shots de morphines, ça fait du bien. Après 2 heures, je jugeais que j’étais ben correct et j’ai dit que je voulais partir. Mon mari est donc venu me chercher de la salle de réveil, sans trop comprendre. Je me suis fait chicaner par ma mère qui voulait que je passe la nuit à l’hôpital. Ah nos mamans!

La convalescence à la maison s’est très bien passée. J’ai beaucoup dormi, et ça fait du bien à la maman en moi qui vit que des nuits blanches depuis 3 ans. Faut bien tirer profit de la situation huh? Ma mère est restée une semaine chez nous pour s’occuper de mes petits. C’était assez pour que je me relève et retourne à l’école. Ma soeur est venue quand même passer la 2e semaine chez moi, car elle était mon chauffeur, la pauvre. Je ne pouvais pas conduire encore et c’est elle qui amenait les enfants à la garderie. Ca parait niauseux, mais ca aide beaucoup. Je me paierais bien un chauffeur si je pouvais!  J’ai repris tranquillement ma routine et ma fin de session. L’avantage avec l’école, c’est que ça me permet d’oublier tout ça, surtout en attendant les résultats de pathologie du lobe qu’on a enlevé. Et j’aime l’école parce que j’y suis bonne et ça me permet de me changer les idées. Ca boost mon estime, qui est pas fort fort en ces temps-ci. C’est peut-être ma crise de la trentaine? Anyways.
Mes 31 ans approchaient, et mon rendez-vous avec mon médecin était la veille de mon anniversaire.

Je pense que j’ai assez écrit pour ce soir. Je ne vais pas vous baratiner plus longtemps que ça au cas où ça serait trop plate mon affaire. Je continuerais une autre fois.

Advertisements

5 thoughts on “Mon histoire de cancer

  1. tout comme toi ma chère soeur , j’ai passé par là et je me suis fait opérée à deux reprises et un Tx iode radioactif pour être ensuite opérée une troixième fois à crâne ouvert ( 8 heures sur la table d’opération) pour un méningiome ( tumeur bénigne we lilah el hamd) et ensuite 2 mois de réadaptation dans un centre de réadaptation physique , je suis maman de deux adorables enfants en bonne santé welilah elhamd we chokr…je me retrouve beaucoup dans ton histoire, prends soin de toi et courage, Allah yfadhelek elli thibbihom el kol we ykhallik lihom

    Like

      • Merci beaucoup ma soeur, elhamdoulilah tout va bien (je fais encore des suivis); non vraiment, ce n,était pas une métastase du néothyroïdien mais c’était une découverte fortuite ( lors de mon hospitalisation pour la thyroïdectomie totale, j,ai eu des céphalées affreuses avec décompensation ( je suis connue pour des migraines avant) les médecins pensaient que c’était une métastase du cancer thyroïdien, et tu sais eux , ils ne perdent pas le temps , ils m’ont passé un TACO cérébral qui a révélé l’existence du méningiome. Mais elhamdoulilah , je me suis opérée pour une exérèse totale et 0 récidives.

        Like

  2. La championne mon amie!! ton article me fait sourire ca me rappel ta transparence et ta façon de dédramatiser 😍 cet article c’est toi 👏 bravo
    Ps :Allah i shafikk

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s