Je t’interpelle, Mars

 
 
heart-742712_1920.jpg

J’avais 22 ans quand j’ai vécu mon divorce. Ce texte exprime comment je me suis sentie par cette épreuve. Ceci fût ma première tentative d’écriture.

 
Les vrais mâles ont disparus, ça désempare
Ils se font de plus en plus rares
Ma propre expérience m’a enlevé tout espoir
Mais je n’oublie pas qu’Allah a tout le savoir et le pouvoir
Alors forcément, des bienveillant se cachent quelque part
Un mortel avec un cœur à la place d’une pierre
Qui se sentira insécure sans moi
Incertain et impuissant parfois
Et non celui qui pense n’avoir besoin de rien
Ignorant que la femme a besoin d’entretien
Pensant qu’il fait tout en bien
Dictant ses vas et viens
Au nom de dieu, on s’efforce de changer pour le mieux
Avec l’intention d’aller de l’avant pour l’Amour de Dieu
Dans le seul but d’apporter du bonheur dans notre foyer
Evidemment, nous sommes loin des femmes du Prophète
Par conséquent nous sommes loin d’être parfaite
Patience et sacrifice était de mon vocabulaire
Mais à quoi bon quand c’est toujours la galère
Toujours, tension et discorde dans l’atmosphère
Naguère le bonheur fut éphémère
Arrogant, s’autosuffisant, confiant était-il
Bienveillant, clément, complaisant fallait-il
Nous avions les mêmes croyances, grande était notre divergence
Pourtant c’est simple, il n’existe qu’un coran et qu’une sunna
Présumant avoir toutes les connaissances
Alors que les miennes il les dédaigna
Se bornant seulement sur ce qu’il lui était favorable
Nonobstant mes paroles considérables
Il ne se rendait pas compte de ses erreurs, par ignorance et arrogance
Modestie et courtoisie en grande absence
Il aurait pu faire preuve de clairvoyance
Avec un esprit de justice et de tolérance
Devant mes caprices et mes remarques insignifiantes
Au lieu de réagir de façon brutale et déshonorante
Qui à long terme porta de lourdes conséquences
C’est d’une côte que nous sommes crées
Tu as essayé de me redresser, mais tu m’as brisée
Ca, le Prophète l’a bien précisé
Les femmes ne sont pas votre possession
C’est à Allah seul que nous appartenons
Alors ce n’est pas à vous qu’on doit soumission
Mes frères vous ne faites pas exception
On s’alignera tous le Jour de la résurrection
Nous serons tous tenus de répondre des moindres injustices de nos actions
Meriem-2007
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s